Lancement du projet de service 2022-2025 du STRMTG

Lancement du projet de service 2022-2025 du STRMTG

Depuis plusieurs mois, un travail collectif des équipes du STRMTG a été mené afin de co-construire ce projet de service. Le CTS du 15 novembre 2021 a permis de finaliser son élaboration et de lancer officiellement sa mise en œuvre.

Forts de nos acquis et de notre expérience, il était en effet important de pouvoir consolider et ajuster nos priorités stratégiques et nos modes d’organisation et de fonctionnement en fonction du contexte à venir.

Pour répondre à ces enjeux, sept priorités stratégiques ont été identifiées dans le plan stratégique du service signé le 16/09/2021 par Marc PAPINUTTI (Directeur Général des Infrastructures, des Transports et de la Mer – DGITM) et moi-même.

Photo STRMTG : à gauche, Daniel Pfeiffer, directeur du STRMTG, à droite, Marc Papinutti, Directeur Général des Infrastructures, des Transports et de la Mer – (DGITM)

A. Contribuer à l’élaboration de la doctrine nationale et internationale, en lien avec la profession et les autres organismes concernés :

  • en étant force de proposition auprès de la DGITM pour l’élaboration de la réglementation ;
  • en accompagnant et anticipant l’innovation sur le plan technique et réglementaire ;
  • en étant présent dans l’élaboration de référentiels européens ou internationaux notamment pour les transports publics automatisés.

B. Accompagner les organismes agréés dans le maintien et le développement de leurs compétences, notamment pour les transports publics automatisés.

C. Assurer une instruction technique de qualité pour des systèmes conçus et maintenus en sécurité pour leur durée de vie future.

D. Optimiser et faire évoluer les méthodes et ressources de contrôle tout en conservant une part suffisante de terrain et en les ciblant en fonction :

  • de la gestion interne de la sécurité par l’exploitant,
  • des enjeux de sécurité des systèmes, notamment des pathologies.

E Maintenir un bon niveau de connaissance des systèmes ainsi qu’une technicité de haut niveau des agents.

Y compris sur les sujets innovants, grâce à des formations adaptées, une pratique suffisante sur le terrain, des programmes d’études, des échanges avec d’autres organismes (Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF), Centre d’études des tunnels (CETU), Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), Université Gustave Eiffel (UGE), Union technique de l’automobile, du motocycle et du cycle (UTAC), Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA), etc.) et l’activité d’organisme notifié.

F. Optimiser les méthodes de travail, à travers une harmonisation des pratiques sur le territoire et une bonne complémentarité entre le siège et les bureaux.

G. Promouvoir une organisation efficiente et respectueuse de l’environnement et de la qualité de vie au travail en optimisant nos déplacements et en développant de nouvelles formes de travail, en lien avec les parties prenantes.

Ces priorités sont intégrées dans le projet de service 2022 – 2025 qui guidera l’action du STRMTG tout au long des prochaines années au bénéfice de son fonctionnement, de sa performance, de ses agents et surtout de la sécurité des systèmes que nous contrôlons.

Daniel PFEIFFER,
Directeur du STRMTG

Partager la page

Sur le même sujet