Haut de page

Logo préfècture région
STRMTG
Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés

 Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Réglementation Agréments

Contenu

 

Agréments

Si l’intervention d’organismes agréés chargés de procéder à une évaluation indépendante de la sécurité est un point commun aux réglementations remontées mécaniques et transports guidés, les modalités d’agrément et d’intervention de ses organismes diffèrent en fonction du cadre juridique applicable.
 
 

Les agréments

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 février 2015 (modifié le 10 mars 2015)
  • Les Organismes Qualifiés Agréés (OQA) interviennent sur les systèmes de transport publics guidés situés hors zone de montagne.
  • Les maîtres d’œuvre et les vérificateurs (techniciens d’inspection annuelle, contrôleurs de câbles et contrôleurs techniques indépendants) interviennent sur les remontées mécaniques et les tapis roulant en zone de montagne. Le recours à des organismes agréés est une exigence législative, résultant notamment de l’article L342-7 du code du tourisme.

OQA

L’intervention d’un OQA pour l’évaluation des systèmes de transport public guidé est une exigence législative, résultant notamment des articles L 1612-1 et L 1613-2 du code des transports.

Le décret du 9 mai 2003 prévoit les différentes missions dévolues aux EOQA ainsi que les conditions de leur agrément. Ainsi, le ministre chargé des transports peut, après avis de la Commission nationale d’évaluation des transports guidés, agréer les organismes qualifiés soit :
- pour procéder à l’évaluation de la sécurité de la conception, de la réalisation ou de l’exploitation de systèmes de transport public guidés (article 3-2) ;
- pour procéder à l’évaluation de la sécurité de la conception ou de la réalisation de modifications substantielles de systèmes de transport public guidés ne touchant qu’un seul domaine technique (art 3-3).

Le décret prévoit 5 domaines techniques :
a) Infrastructures
b) Contrôle commande et signalisation ferroviaire
c) Energie
d) Matériel roulant
e) Insertion urbaine des tramways.
Les EOQA sont nécessairement indépendant

Un arrêté du 15 février 2009 relatif à la procédure de délivrance des agréments mentionnés aux articles 3-2 et 3-3 du décret n° 2003-425 du 9 mai 2003 relatif à la sécurité des transports publics guidés est venu préciser la composition des dossiers de demande d’agrément.

Maîtres d’œuvre et les vérificateurs

Les maîtres d’œuvre agréés interviennent dans le cadre de la construction ou la modification substantielle des remontées mécaniques ou des tapis roulant (R342-4). Ils sont notamment tenus de s’assurer que les installations ou équipements sont établis en conformité avec les dispositions de la réglementation technique et de sécurité. L’ensemble de leurs missions sont détaillés à l’article par le code du tourisme, à l’article R342-23 pour les remontées mécaniques et à l’article R342-26 pour les tapis roulant. Ils sont nécessairement indépendants du maître d’ouvrage, du ou des constructeurs ainsi que de l’exploitant de l’installation (R342-4).

Ils sont agréés par le ministre chargé des transports, après avis du service technique des remontées mécaniques et des transports guidés, pour une durée maximale de cinq ans (article R 342-5 du code du tourisme). Les conditions de délivrance de ces agréments sont précisés par l’arrêté du 9 mai 2008 relatif à la procédure d’agrément des maîtres d’œuvre et des vérificateurs des remontées mécaniques et des tapis roulants mentionnés à l’article L. 342-17-1 du code du tourisme.

Les vérificateurs agréés assurent les vérifications relatives à l’état de fonctionnement et d’entretien des remontées mécaniques et des tapis roulants (R342-13). Ils sont nécessairement indépendants du maître d’ouvrage, du constructeur et de l’exploitant de la remontée mécanique ou du tapis roulant (R342-14).

Ils sont agréés par le STRMTG, pour une durée maximale de cinq ans (article R 342-15).

Les techniciens d’inspection annuelle réalisent notamment les essais annuels des freins dans les différents cas représentatifs de l’exploitation et des dispositifs de sécurité sur les téléportés, les funiculaires et les trains à crémaillère. Les contrôleurs de câbles réalisent les inspections pluriannuelles des câbles. Ces contrôles sont visuels, dimensionnels et magnétographiques. Les contrôleurs techniques indépendants vérifient la conception de certains composants de remontées mécaniques et de tapis roulants.

Ils sont agréés par le ministre chargé des transports, après avis du service technique des remontées mécaniques et des transports guidés, pour une durée maximale de cinq ans (article R 342-5 du code des transports). Les conditions de délivrance de ces agréments sont précisés par l’arrêté du 9 mai 2008 relatif à la procédure d’agrément des maîtres d’œuvre et des vérificateurs des remontées mécaniques et des tapis roulants mentionnés à l’article L. 342-17-1 du code du tourisme.

 
 

Pied de page

Site mis à jour le 27 juillet 2017
Plan du siteInfo EditeurContactez-nous | Authentification | Flux RSS