Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Systèmes de Transports

Interaction vélos / tramways dans les réseaux français

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 mars 2015

Pilotage : CEREMA/DTecTV et STRMTG/DTW
Réalisation : CEREMA DTer Méditerranée
Janvier 2012 - Décembre 2014

Les aménagements cyclables font aujourd’hui partie du projet d’aménagement d’une ligne de tramway, en témoigne le deuxième appel à projet TCSP lancé par le ministère de l’écologie en 2010 qui proposait de financer, dans l’enveloppe des projets, les itinéraires cyclables de rabattement vers les stations du tramway.

Cependant, dans la pratique, on observe sur le terrain la tolérance d’un usage parfois assez important de la plateforme par les cyclistes. Face à cette situation, les exploitants (via les remontées des conducteurs de tramway) expriment leurs inquiétudes invoquant une insécurité ressentie et la peur de la chute du cycliste.

L’objectif général de cette étude est de mieux cerner et qualifier les enjeux de la « cohabitation » vélo / tramway et de définir les pistes de progrès de cette cohabitation à définir dans le cadre d’une concertation avec les différents partenaires.

La première phase a permis de réaliser un état des lieux des pratiques des cyclistes sur la plate-forme ville par ville, elle a permis de mesurer les enjeux qui sont apparus bien différents d’une ville à l’autre. Elle a surtout permis de questionner les acteurs : exploitants, gestionnaires de voiries et associations de cyclistes de chaque ville sur les comportements, les pratiques, la sécurité. Il leur a aussi été demandé leur avis (ou plutôt celui de l’entreprise / association / collectivité qu’ils représentaient) sur une éventuelle cohabitation sur certaines sections, entre tramway et cyclistes.

Les approfondissements de la phase 2 ont été définis en fonction des enseignements obtenus en phase 1 : il est apparu nécessaire de faire des observations sur les comportements des tramways et des cyclistes dans l’interaction que peuvent avoir ces deux usages sur la plate-forme. Il a donc été choisi un panel de villes où la circulation des vélos sur la plate-forme était importante et les observations des comportements ont pu avoir lieu.

Parallèlement il a été décidé de mener des enquêtes complémentaires auprès des cyclistes uniquement. Ces enquêtes ont notamment débouchées sur une proposition de prise en compte des cyclistes sur les axes de tramway :

1) Projets neufs

  • Intégrer dès la conception du projet des aménagements permettant aux cyclistes de circuler dans les deux sens hors plate-forme tramway sur des bandes, pistes, doubles-sens cyclables ou partage de l’espace avec la voiture (respect du code de l’environnement art L.228-2).

2) Aménagements existants

  • Rechercher dans tous les aménagements existants les adaptations possibles pour les cyclistes en dehors de la cohabitation sur la plate-forme du tramway : suppression du stationnement, optimisation des dépendances, réduction du nombre de voies, mise en zone 30 crédible…
  • Étudier les possibilités de mixité vélo / tramway selon les conditions définies supra (seulement dans le cas où les recherches énoncées ci-dessus ne débouchent pas sur des solutions acceptables pour tous).

En conclusion, toute demande d’autorisation ou d’expérimentation d’ouverture de la plate-forme faite par l’AOT comme toute modification remettant en cause la démonstration de sécurité, devra être autorisée préalablement par le Préfet. La procédure applicable en l’espèce est prévue par le décret n°2003-425 relatif à la Sécurité des Transports Publics Guidés (STPG).


Montpellier - vélos non autorisés sur plate-forme


Bordeaux - campagne de sécurité à l’attention des cyclistes