Contrôle magnétique des câbles (MRT) en méthode « demi-bobine »

Suites à des pathologies sur les câbles porteurs des téléphériques bicâbles dans les années 70, il a été décidé d’introduire dans la réglementation française des contrôles par méthode électromagnétique, aujourd’hui appelés contrôle magnétique des câbles, ou Magnetic Rope Testing (MRT) en anglais. Si la méthode majoritairement utilisée, appelée « pleine-bobine », est identique à celle mise en œuvre de nos jours, une seconde méthode appelée « demi-bobine » avait été proposée dans le but d’éviter de soulever ou déplacer des câbles porteurs sur certains points singuliers.

Exemple de dispositif MRT sur câble porteur (Mesomatic SMRT 70)

Ainsi la méthode « demi-bobine » imaginée en France se propose de couper le dispositif MRT en deux (au moins la partie mesure, une partie aimantation en U par exemple peut-être conservée entière), afin de passer ces points singuliers de la ligne, là où le câble repose sur un appui (sabot, poulie ou encore chaîne à galets (chaîne à rouleaux)). La partie mesure n’entoure alors plus entièrement le câble, mais à moitié généralement. Aucune exigence de performance sur ces appareillages « demi-bobine » n’existe, en dehors de ce qui est demandé pour le dispositif entier, i. e. « pleine-bobine », soit la norme NF EN 12 927:2019.

Exemple de dispositif MRT sur câble porteur utilisé en méthode « demi-bobine » pour le passage d’un sabot

Depuis l’apparition des contrôles en méthode « demi-bobine » et les premières analyses de son efficacité par le Service Technique des Remontées Mécaniques (STRM) en 1983, cette méthode est fortement controversée. Le Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés (STRMTG) a donc décidé de lancer des études sur le sujet afin de disposer d’éléments quantifiés pour juger de leur performance et tenter de mettre fin à la controverse. Ce rapport présente les résultats des études MRT II de 2013 et MRT III de 2017 du STRMTG à propos de la performance des dispositifs MRT utilisés en méthode « demi-bobine ». Chacune de ces études propose d’évaluer cette performance au travers d’un essai dérivé de celui proposé par la norme NF EN 12 927:2019 pour les dispositifs MRT utilisés en méthode « pleine-bobine », mais adapté aux spécificités de la méthode « demi-bobine », par exemple en prenant en compte le fait qu’elle est utilisée pour des câbles reposant sur des sabots.

Rapport MRT II et MRT III (lien vers BALISE)

Exemple de dispositif expérimental de l’étude MRT III

Partager la page

Sur le même sujet