Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

Le STRMTG à la conquête de l’Orient !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 novembre 2007

Ces 10 et 11 novembre, François GRUFFAZ, directeur du STRMTG participait au Congrès annuel de l’association Chinoise des Téléphériques à Sanya sur l’île de Hainan.

Ce congrès réunit chaque année tous les acteurs des remontées mécaniques en Chine. Il se rapproche du congrès français du SNTF (Syndicat National des Téléphériques de France) mais y participe plus largement l’ensemble des acteurs des remontées mécaniques (exploitants, autorités de contrôle, constructeurs, concepteurs, bureaux d’études, etc.).

Au centre des discussions : les technologies, la sécurité et le développement des transports à câble.

Par rapport à la France, l’équipement des domaines skiables reste encore peu développé bien qu’il offre des perspectives de croissance importante. C’est la desserte de sites touristiques qui domine aujourd’hui et le transport urbain fait en particulier une place non négligeable au transport à câble avec de nombreux projets à venir.

Lors de ce congrès, François GRUFFAZ présentait la mise en oeuvre en France de la directive européenne 2000/9/CE depuis 2004 ainsi que l’important travail de mise au point de normes européennes harmonisées qui l’avait accompagnée. Il mettait en avant les bénéfices pour les industriels, les exploitants, les autorités de contrôle et les usagers.

Pour le STRMTG, c’est sa deuxième participation à ce congrès annuel. L’an dernier, c’était Hervé PETIT, responsable de la division des Téléphériques, qui représentait le STRMTG et de manière générale l’administration française dans le domaine des remontées mécaniques.

François GRUFFAZ lors du Congrès de l’association Chinoise des Téléphériques

Ces relations avec la Chine ont commencé dès janvier 2006 où le STRMTG (représenté par Laurent REYNAUD, responsable opérationnnel de l’Organisme Notifié et Hervé PETIT) s’était rendu en Chine pour présenter la réglementation européenne, l’organisation du contrôle des remontées mécaniques en France, ainsi que des innovations techniques de certains de nos téléphériques (téléphérique à câble tracteur sécurisé et téléphérique avec sauvetage intégré).

Depuis les rencontres se sont succédées :

  • trois visites des autorités chinoise au STRMTG,
  • participation pour la 1ère fois de la Chine au 56ème ITTAB*, organisée par la France, en septembre 2006.
Le 28 mars 2007 : le STRMTG reçoit une délégation chinoise

La France, par le STRMTG, apporte à la Chine son savoir-faire tant du point de vue réglementaire que technique sur les installations à câbles transportant des personnes et a noué sur ce champ d’activité des relations privilégiées avec ce grand pays d’Asie.

Ces relations de confiance ont abouti à la signature d’une convention de coopération entre le STRMTG et les autorités chinoises pour la sécurité et le développement des installations à câbles.

En 2008, ce projet de coopération sera concrétisé par l’accueil de deux ingénieurs chinois afin qu’ils approfondissent leur connaissance de la réglementation et du contrôle des remontées mécaniques en France et en Europe. Cette collaboration devrait se poursuivre dans les années à venir avec notamment l’envoi d’ingénieurs du STRMTG en Chine.

Après sa conquête de l’espace européen, c’est maintenant la route de l’Orient qui s’ouvre donc au STRMTG et à la philosophie française de sécurité des remontées mécaniques !

* L’ITTAB réunit annuellement les autorités de contrôle des installations à câble transportant des personnes. Plus de 20 pays y sont présents. Les travaux de l’ITTAB portent principalement sur l’évolution de la réglementation et l’accidentologie dans chaque pays.
Cette année, l’ITTAB s’est déroulée à Saragosse en Espagne et l’an prochain, elle aura lieu en Allemagne.